fbpx
Nous contacter : info@cycling4water.ca

Cyclistes

éqipe 2021 : Robert Montgomery, Timo Itkonen, Mike Woodard, Gabe McReynolds et Lyndon Dojohn


Robert Montgomery

Rob Montgomery & Bike

Robert a commencé à courir alors qu'il était à l’école secondaire et aimait ce sport jusqu'à ce qu'il développe une blessure chronique à la hanche au début de la quarantaine. Il a commencé à faire du vélo comme alternative de remise en forme. Sa passion pour le vélo est confirmée par le fait qu'il a désormais parcouru plus de 200 000 km.

Parcourir le Canada en vélo était un rêve pour lui depuis des décennies. Il a pu vivre ce rêve en 2014. Maintenant, il recommence avec un plan plus ambitieux, d'un océan à l'autre en partenariat avec l'initiative « L'eau pour la vie » de GAiN et ses collègues cyclistes.

Pourquoi est-ce important pour Robert ? En 1981, il s'est rendu au Zaïre (aujourd'hui la République démocratique du Congo) et a passé 5 semaines à Goma à travailler avec des églises. Là-bas, il a eu la chance de vivre dans un village rural. Voir les femmes et les enfants aller chercher de l'eau tôt chaque matin pour qu'ils puissent subvenir aux besoins de leur famille l'a marqué. Cette expérience l'a aidé à comprendre à quel point nous avons vraiment de la chance d'avoir facilement accès à de l'eau propre et salubre.

Rob est saisi par le fait que près d'un milliard de personnes n'ont pas ce privilège ! Le besoin est immense ! Mais l'idée que cette balade pourrait contribuer à sensibiliser et à collecter des fonds pour des puits qui fourniront une source d'eau dans 65 communautés rurales africaines le motive.

Rob a grandi à Buffalo, NY. Après avoir obtenu son diplôme en biologie à Cornell, il a déménagé à Edmonton, en Alberta, en janvier 1977 pour travailler dans un ministère universitaire. Après avoir déménagé en Ontario, il a rencontré et épousé Anne-Marie en 1986. Ils vivent à Gatineau, QC et sont les fiers parents de trois filles adultes et ont ajouté leur premier petit-enfant à la famille en décembre 2019.

Rob ne touche plus de salaire mais travaille toujours comme bénévole avec l'Ambassade chrétienne à Ottawa, une organisation chrétienne à but non lucratif avec laquelle il a servi pendant plus de 20 ans.

Timo Itkonen

Timo and Friends

Au fil des ans, Timo (à l'extrême gauche) a souvent vu des cyclistes de longue distance pédaler le long de l'autoroute près de chez lui à Mission, en Colombie-Britannique, et il a pensé qu'il aimerait faire exactement cela un jour.

Parfois avec sa femme Marjatta, et parfois avec d'autres coureurs, il a emballé du matériel et fait des randonnées de plusieurs jours. Un été, Marjatta et Timo ont passé quatre semaines à vélo des plus mémorables en Finlande. Depuis une douzaine d'années, il participe au Trek vélo de l’Association pulmonaire du C.-B., et aussi récemment avec le Ride for Refuge.

Timo est arrivé au Canada en 1956 à l'âge de 5 ans lorsque sa famille a émigré de Finlande en Ontario. À vingt ans, il retourne en Finlande et fréquente une école biblique où il rencontre Marjatta. Ils ont maintenant quatre grands enfants et six petits-enfants.

Son curriculum vitae comprend du temps en tant que pêcheur commercial et sept ans avec la Garde côtière canadienne. Au début des années 80, il a étudié au Summit Pacific College et s'est impliqué dans le ministère des jeunes à l'église finlandaise Bethel à Vancouver. Après des études supérieures à SFU et à l'UBC, il a obtenu un diplôme en enseignement et a enseigné au secondaire pendant vingt ans à Mission, C.-B.

Timo a eu l'occasion de rendre visite à un ami de longue date en Ouganda. L'Afrique l'a profondément marqué. Il a vu les besoins des gens, en particulier leurs difficultés à obtenir de l'eau potable, et voulait les aider avec quelque chose de significatif. Lorsqu'il a entendu parler de quelques camarades de son âge qui planifiaient une traversée du Canada pour amasser des fonds pour des puits en Afrique, il était impatient de savoir s'ils avaient besoin d'un autre cycliste. Sa curiosité l'a amené à se joindre à la randonnée « De vélos à l’eau » 2014 de Victoria, C.-B. à St. John's, T.-N. et maintenant Océan à océan à océan !

Mike Woodard

Mike Mt. Robson

Mike se décrirait comme un cycliste novice même s'il a traversé le Canada à vélo en 2014 de Victoria à St. Johns. Son cyclisme n'a vraiment commencé qu'en 2010 alors qu'il s'entraînait pour un triathlon. Avant cela, courir et faire du sac à dos étaient plus ses préoccupations jusqu'à ce qu'il ait des problèmes de genoux.

Ce voyage à travers le Canada est une façon de célébrer 67 ans de vie et d'offrir un cadeau à ceux qui en ont vraiment besoin. Mike n'oubliera jamais la première fois qu'il a traversé un bidonville au Mexique. Il a pleuré sur ce qu'il a vu. Cette balade est un moyen de faire plus que pleurer.

C'est un garçon d'une petite ville qui a grandi dans une ferme d'agrément dans le Michigan. Après avoir obtenu un diplôme en sciences à la Central Michigan University en 1977, il a déménagé au Canada pour commencer à travailler dans le ministère étudiant universitaire. Il a épousé Karen en 1978, après des années d'amitié qui ont commencé à l’école secondaire.

Ils demeuraient 11 ans à Edmonton. Leur fils et leurs trois filles sont nés en succession rapide. Ils ont déménagé à Ottawa, puis à Abbotsford, en Colombie-Britannique. Depuis, deux petits-fils et une petite-fille se sont ajoutés à la famille. Son travail lui a permis de visiter 40 pays. Mike travaille avec FamilyLife Canada. FamilyLife Canada.

Un amateur de sensations fortes dans l'âme - saut à l'élastique, parachutisme, deltaplane et compétition dans un marathon et un triathlon - ont tous été cochés sur sa liste de seaux. Sa devise est : « La vie est une aventure ! Il a écrit deux livres sur le thème des relations, L’amour durable et Relationship Under Construction, qui sont tous deux une collection d'idées pour les couples.

Gabe McReynolds

Gabe est le nouveau membre de l'équipe. Il a commencé à faire du vélo pour la forme physique il y a plusieurs années et aime que cela lui rappelle toujours les jours heureux d'enfance à vélo autour d'Ottawa, où il vit aujourd'hui. Gabe a maintenant parcouru plus de 12 000 km et peut régulièrement être vu à vélo dans l'est d'Ottawa. Il aime rouler le long de la rivière des Outaouais et dans les régions rurales et, à l'occasion, rencontre son ami Robert Montgomery de l'autre côté de la rivière pour s'aventurer dans les collines de la Gatineau.

Gabe travaille avec Power to Change – Students et a voyagé dans de nombreux pays différents et rencontré des personnes ayant des besoins variés. Lui et sa famille ont vécu en Afrique du Nord pendant douze ans. Il est ravi de voir comment, grâce à Cycling 4 Water, il peut combiner son enthousiasme pour le cyclisme avec une grande cause : fournir de l'eau potable aux villages dans le besoin. 

Gabe a rencontré sa femme Linda alors qu'ils étaient étudiants à l'Université Carleton. Ils ont six enfants. Grâce à leur fils aîné et à leur belle-fille, ils sont maintenant ravis d'être grands-parents ! Cette randonnée à vélo sera la plus longue qu'il ait jamais été séparé de sa famille. Sa motivation à prendre cet engagement vient de sa préoccupation pour les autres familles qui souffrent simplement parce qu'elles n'ont pas accès à l'eau potable.

Lyndon Dojohn

Lyndon rejoint l'équipe en tant que "roadie" officiel pour Cycling 4 Water 2021. Il s'assurera que le caravane reste entre les lignes jaune et blanche. Il s'occupera également de tous les arrangements et de la logistique pendant le voyage. En plus d'aimer le concept C4W et d'attendre le voyage avec impatience, il est également le nouveau directeur du partenariat de l'Église avec GAiN et a hâte de rencontrer des gens dans chaque communauté tout au long de ce voyage.

Lyndon aime l'aventure. Qu'il s'agisse de faire du rafting sur la rivière Kicking Horse près de Golden, en Colombie-Britannique, du parachutisme avec ses fils à Vernon, en C.-B., de la pêche en haute mer au large d'Ucluelet, en C.-B., ou de sauter des falaises partout où il le peut (dans l'eau bien sûr), il n'y en a pas trop de choses qu'il n'essaiera pas (au moins une fois). Lyndon aime le camping, la randonnée et le ski avec sa femme, Suzanne, dans les montagnes près de leur maison à West Kelowna, C.-B. 

Mais ce qui fait vraiment pomper le sang de Lyndon, c'est de voir les gens atteindre de l'autre côté de la rue et du monde entier avec la bonne nouvelle de l'amour de Dieu. Dans chaque pays qu'il a visité, que ce soit le Mexique, Haïti, la Roumanie, le Liban, la Zambie ou le Cameroun, deux choses étaient évidentes :  les gens avaient besoin de l'eau pour la vie et de l'eau vive.  C'est pourquoi Cycling 4 Water touche une corde sensible chez Lyndon. Le rêve de voir plus de gens dans le monde en développement avoir accès à de l'eau potable et avoir l'opportunité d'entendre parler de l'amour de Dieu qui apporte de l'eau vive dans leur vie est le POURQUOI de Lyndon. Venant de 30 ans de ministère pastoral, il a la passion de voir les églises canadiennes s'engager à faire une différence pour les gens du monde entier qui n'ont jamais entendu la bonne nouvelle de l'amour de Dieu.

Selon les recherches de GAiN, ce sont souvent les femmes et les enfants des pays en développement qui marchent en moyenne 5 km par jour pour aller chercher de l'eau dans des sources d'eau de qualité inférieure, car ils n'ont pas accès à l'eau près de chez eux. Ils sont souvent confrontés à divers dangers naturels et humains en cours de route. Dans son « temps libre », Lyndon portera un poids de 15 kg à pied au moins 5 km chaque jour du voyage pour sensibiliser à la situation dangereuse que les femmes et les enfants endurent pour fournir de l'eau à leurs familles et collecter des fonds pour un autre puits.

notre route

fr_CAFR